Les sites du fer burkinabè au cœur d'un atelier international sur la valorisation et la gestion patrimoniale


Du 24 au 29 novembre s'est tenu à Kaya, au Burkina Faso, un atelier de travail sur la gestion et la mise en valeur des sites paléo-métallurgiques du Burkina Faso et d'Afrique de l'Ouest.


Faisant suite à un premier atelier ayant eu lieu en 2013 sur le Grand Site du Massif du Canigó abordant la question de la gestion et valorisation des sites du fer (voir http://polepatrimoine.org/actualites/55.html), ce deuxième atelier de travail à Kaya a réuni des partenaires du Burkina Faso, du Mali, du Togo, du Niger, de Suisse et de France.
Cette rencontre a été organisée par le Ministère de la Culture et du Tourisme du Burkina Faso et le Réseau des Grands Sites de France dans le cadre du Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux, en coopération avec le Grand Site de Bibracte-Mont Beuvray.

Photo Tiwèga - copie

Participants à l'atelier et villageois devant le fourneau de Tiwèga, novembre 2014 (Burkina Faso) ©Marika Arabi-Onnela/RGSF

L'atelier s'inscrit dans le projet d'inscription des sites de métallurgie ancienne burkinabè sur la Liste du patrimoine mondial, conduit par la Direction des sites classés au patrimoine mondial du Ministère de la Culture et du Tourisme, en la personne du Dr. Lassina Simporé.

Il s'agissait d'engager un travail de réflexion sur le terrain avec des professionnels de la gestion et mise en valeur des sites du fer, ainsi que des chercheurs. La synergie des échanges a permis d'enrichir le dossier et d'ouvrir des perspectives pour étendre le dossier à d’autres pays de la région (Mali, Togo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Niger,…).
Une première version de la proposition d'inscription devrait être déposée au Centre du patrimoine mondial en septembre 2015.

L'atelier de terrain a permis la mobilisation et la sensibilisation des communautés locales concernées par le périmètre du bien en série, tout particulièrement auprès des autorités coutumières, des jeunes et des écoles.
Le festival biennal Web Bindé de Kaya, qui se tenait les 28 et 29 novembre, est une opportunité intéressante de valorisation des sites du fer et de la dimension immatérielle de ce patrimoine important.

Lassina02 - copie

De gauche à droite : Dr. Lassina Simporé, M. Abdoulaye Sawadogo (chef du village de Tiwèga) et Caroline Robion-Brunner, novembre 2014 (Kaya, Burkina Faso) ©Vincent Borgeon/Studio de la grange


Le second objectif de l'atelier visait également à présenter un outil important pour la valorisation des travaux de recherches sur la paléo-métallurgie en Afrique : la plateforme MetalAfrica coordonnée par Caroline Robion-Brunner (CNRS, laboratoire TRACES, Toulouse). Cette plateforme vise à favoriser les échanges transdisciplinaires entre chercheurs et à donner de la visibilité au thème de la paléo-métallurgie en Afrique. http://www.metalafrica.info/index.php

Enfin, l'atelier a contribué à l'avancement du projet d'exposition itinérante sur la paléo-métallurgie prévue pour 2016 par le Grand Site de Bibracte-Mont Beuvray, qui partira de France pour aller jusqu'en Afrique de l'Ouest. Le vidéaste Vincent Borgeon (Studio de la Grange) qui a suivi tous les échanges et capté de nombreuses images photo et vidéo permettra ainsi de donner du contenu à l'exposition et de rendre compte de l’atelier de façon vivante. En attendant l'exposition, vous pouvez visualiser un clip de l'atelier.  


Voir la synthèse des travaux menés lors de l'atelier.

L'organisation de cet atelier a pu être réalisée grâce au soutien du Conseil régional de Bourgogne, du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international et du Ministère de l'Écologie du Développement durable et de l'Énergie.

 

Voir la note de présentation

Voir le programme de l'atelier

Voir la liste des participants

Création réalisation Agence Panama
Administration