Actualités

Réseau des Grands Sites de France à l'international

Le Réseau des Grands Sites de France à l'international - un dossier de presse

Depuis près de cinq ans, le Réseau des Grands Sites de France répond à des sollicitations venant de la communauté internationale, fortement intéressée par les résultats induits par le « modèle » de gestion à l’œuvre dans les Grands Sites de France. Grâce au Pôle international francophone de formation et d’échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux, le Réseau conduit son action internationale et offre aux professionnels francophones du monde entier un lieu vivant d’échanges et de coopération afin de réfléchir sur l’évolution du métier de gestionnaire de site patrimonial confronté aux problématiques de développement durable, de fréquentation, de préservation...

Photo TZN pouractuDP avril2015 Photo Solutre actuDP avril2015

Grande mosquée de Kilwa Kisiwani (Tanzanie)

Formation internationale 2013

Pour faire état de ses activités internationales à travers le Pôle, le Réseau des Grands Sites de France vient de publier un dossier de presse. Les ateliers et actions de formation, de coopération ainsi que de diffusion des savoir-faire y sont détaillés.

Vous pouvez également consulter l'actualité sur le site du Réseau des Grands Sites de France.

 

 

Partenariat entre l'Association des biens français du patrimoine mondial et le Réseau des Grands Sites de France

Photo signature

Louis Villaret, Président du Réseau des Grands Sites de France et Yves Dauge, Président de l'Association des biens français du patrimoine mondial

 

L'Association des biens français du patrimoine mondial et le Réseau des Grands Sites de France ont signé le 28 janvier 2015 une convention de partenariat entre leurs deux structures. Cette convention triennale, fondée sur les valeurs communes aux deux réseaux, permettra de développer des actions de coopération en France et à l'étranger pour la préservation et le rayonnement du patrimoine culturel, naturel et paysager.

Issus de deux mouvements distincts, le Réseau des Grands Sites de France et l'Association des biens français du patrimoine mondial de l'UNESCO ont cependant des enjeux communs : préserver, gérer et mettre en valeur des sites et territoires d'exception.

Face au besoin constant d'innovation auquel doivent répondre les gestionnaires des sites, ces deux réseaux complémentaires ont décidé de développer des actions communes autour de leur savoir-faire et leur expérience. Ce partenariat aura ainsi pour principaux objectifs de favoriser les rapprochements entre Grands Sites et Biens français inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et de travailler sur des enjeux partagés (urbanisme, aménagements, impact des nouvelles énergies...).

La signature de cette convention renforcera ainsi les liens étroits déjà existants entre les deux structures. Elle permettra également de valoriser l'expérience française sur la gestion de ses espaces remarquables à l'échelle européenne et internationale, notamment au travers du Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux, animé par le Réseau des Grands Sites de France.

voir le Communiqué de presse

 

 

 

Bonne année 2015

Le Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux et toute l'équipe du Réseau des Grands Sites de France vous souhaite une belle et heureuse année 2015.

carte pole 2015-3.jpg

 

Les sites du fer burkinabè au cœur d'un atelier international sur la valorisation et la gestion patrimoniale


Du 24 au 29 novembre s'est tenu à Kaya, au Burkina Faso, un atelier de travail sur la gestion et la mise en valeur des sites paléo-métallurgiques du Burkina Faso et d'Afrique de l'Ouest.


Faisant suite à un premier atelier ayant eu lieu en 2013 sur le Grand Site du Massif du Canigó abordant la question de la gestion et valorisation des sites du fer (voir http://polepatrimoine.org/actualites/55.html), ce deuxième atelier de travail à Kaya a réuni des partenaires du Burkina Faso, du Mali, du Togo, du Niger, de Suisse et de France.
Cette rencontre a été organisée par le Ministère de la Culture et du Tourisme du Burkina Faso et le Réseau des Grands Sites de France dans le cadre du Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux, en coopération avec le Grand Site de Bibracte-Mont Beuvray.

Photo Tiwèga - copie

Participants à l'atelier et villageois devant le fourneau de Tiwèga, novembre 2014 (Burkina Faso) ©Marika Arabi-Onnela/RGSF

L'atelier s'inscrit dans le projet d'inscription des sites de métallurgie ancienne burkinabè sur la Liste du patrimoine mondial, conduit par la Direction des sites classés au patrimoine mondial du Ministère de la Culture et du Tourisme, en la personne du Dr. Lassina Simporé.

Il s'agissait d'engager un travail de réflexion sur le terrain avec des professionnels de la gestion et mise en valeur des sites du fer, ainsi que des chercheurs. La synergie des échanges a permis d'enrichir le dossier et d'ouvrir des perspectives pour étendre le dossier à d’autres pays de la région (Mali, Togo, Côte d'Ivoire, Sénégal, Niger,…).
Une première version de la proposition d'inscription devrait être déposée au Centre du patrimoine mondial en septembre 2015.

L'atelier de terrain a permis la mobilisation et la sensibilisation des communautés locales concernées par le périmètre du bien en série, tout particulièrement auprès des autorités coutumières, des jeunes et des écoles.
Le festival biennal Web Bindé de Kaya, qui se tenait les 28 et 29 novembre, est une opportunité intéressante de valorisation des sites du fer et de la dimension immatérielle de ce patrimoine important.

Lassina02 - copie

De gauche à droite : Dr. Lassina Simporé, M. Abdoulaye Sawadogo (chef du village de Tiwèga) et Caroline Robion-Brunner, novembre 2014 (Kaya, Burkina Faso) ©Vincent Borgeon/Studio de la grange


Le second objectif de l'atelier visait également à présenter un outil important pour la valorisation des travaux de recherches sur la paléo-métallurgie en Afrique : la plateforme MetalAfrica coordonnée par Caroline Robion-Brunner (CNRS, laboratoire TRACES, Toulouse). Cette plateforme vise à favoriser les échanges transdisciplinaires entre chercheurs et à donner de la visibilité au thème de la paléo-métallurgie en Afrique. http://www.metalafrica.info/index.php

Enfin, l'atelier a contribué à l'avancement du projet d'exposition itinérante sur la paléo-métallurgie prévue pour 2016 par le Grand Site de Bibracte-Mont Beuvray, qui partira de France pour aller jusqu'en Afrique de l'Ouest. Le vidéaste Vincent Borgeon (Studio de la Grange) qui a suivi tous les échanges et capté de nombreuses images photo et vidéo permettra ainsi de donner du contenu à l'exposition et de rendre compte de l’atelier de façon vivante. En attendant l'exposition, vous pouvez visualiser un clip de l'atelier.  


Voir la synthèse des travaux menés lors de l'atelier.

L'organisation de cet atelier a pu être réalisée grâce au soutien du Conseil régional de Bourgogne, du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international et du Ministère de l'Écologie du Développement durable et de l'Énergie.

 

Voir la note de présentation

Voir le programme de l'atelier

Voir la liste des participants

 

Création du "Réseau des Gestionnaires des Aires Protégées et Sites Touristiques du Togo"

L'assemblée générale constitutive du Réseau des Gestionnaires des Aires Protégées et Sites Touristiques du Togo (RGAPST) s'est tenue à Lomé au Togo, le 18 août 2014.


La création de ce réseau représente le fruit d'un travail remarquable mené par quatre anciens participants togolais à la formation internationale "Construire ensemble l'avenir des sites patrimoniaux : Elaborer et mettre en œuvre une gestion durable", organisée par le Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux.

Ce réseau de gestionnaires a été inspiré par la manière dont les Grands Sites de France se sont structurés pour travailler ensemble. Les représentants des Ministères de l'Environnement et des Ressources Forestières, de la Culture et du Tourisme, ont présidé l'ouverture de cette assemblée générale constitutive, dont l'Ambassade de France au Togo et la Fondation Franz Weber accompagnent l'initiative. 

Le RGAPST se fixe comme objectif : "d'offrir aux chercheurs, aux professionnels privés ou institutionnels et aux gestionnaires des aires protégées et sites touristiques, un cadre de concertation, d'échange et de partage sur diverses thématiques afin de construire ensemble l'avenir du patrimoine national", comme l'indiquent les statuts approuvés ce 18 août. 

Le Ministère de l'Environnement et des Ressources Forestières a également souhaité souligner "À l’avenir, la création des aires protégées et leurs plans de gestion devront viser à renforcer l’engagement des communautés locales et les liens avec les programmes de développement nationaux, et à identifier de nouvelles formes de gestion des aires protégées, comme la gestion à gouvernance partagée ou privée ou la gestion communautaire (…). Le ministère de l'environnement et des ressources forestières souhaite nécessaire la promotion et la valorisation des aires protégées et sites touristiques sur la base d’approche de partenariat. C’est sur cette base qu’il approuve l’initiative de création du Réseau des Gestionnaires des Aires Protégées et Sites Touristiques du Togo, afin de travailler ensemble avec le Réseau des Grands Sites de France dans le cadre de la coopération environnementale et touristique naissante que le Togo souhaite de toutes ses forces pour la survie de la conservation et d’utilisation durable de la diversité biologique du pays".

 


Anne Vourc'h, directrice du Réseau des Grands Sites de France et Bertrand Gauvrit, directeur du Grand Site du Puy Mary – Volcan du Cantal, ont été conviés à cet événement afin de présenter le mode de gestion des Grands Sites de France et l'action concrète conduite au sein du Grand Site du Puy Mary - Volcan du Cantal, qui avait accueilli en stage d'immersion Aboudoudjalilou Alassani, stagiaire à la formation de 2013 et initiateur de ce réseau.

"Nous sommes convaincus que le RGAPST sera un outil précieux pour tous ceux qui œuvrent à la préservation et la promotion du patrimoine du Togo. Nous sommes également convaincus que le RGAPST sera bientôt une source d'inspiration et un exemple à suivre pour les collègues des autres pays" a déclaré Anne Vourc'h dans son message d'ouverture. Elle a assuré les initiateurs de ce réseau du soutien du Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux http://www.polepatrimoine.org, pour les aider à faire connaître cette action pionnière, et appuyer les actions de coopération entre des sites patrimoniaux togolais et des sites français. 

Le Grand Site du Puy Mary-Volcan du Cantal et le Grand Site de Gorges du Gardon ont déjà répondu favorablement à cette demande. 

M. Aboudoujallilou Alassani (stagiaire 2013), M. Karka Badoualou Alizim (stagiaire 2009), M. Amissou Tchadjobo (stagiaire 2011) et M. Agué Adji-Boyé Affo (stagiaire 2011) ont été élus respectivement, président, secrétaire général, trésorier général et conseiller principal au sein du Bureau du RGAPST composé de 7 personnes.

Pour en savoir plus :

- Statuts de l'association "Réseau des Gestionnaires des Aires Protégées et Sites Touristiques"

- Discours de bienvenue par Aboudoudjalilou Alassani

- Ouverture par le Ministère de l'Environnement et des Ressources Forestières 

(www.environnement.gouv.tg)

- Mot de soutien de la Fondation Franz Weber par la présidente Vera Weber 

(http://www.ffw.ch/fr/)

- Article paru dans Togo presse n°9351, le 20 août 2014

 

Contact mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

                          Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Le Bilan de la formation internationale de 2013 "Construire ensemble l'avenir des sites patrimoniaux : élaborer et mettre en oeuvre une gestion durable." est maintenant en ligne.

 Vous pouvez dès à présent consulter et télécharger le Bilan de la formation internationale ayant eu lieu du 7 au 18 octobre 2013 sur le Grand Site de France de Bibracte - Mont Beuvray et qui a réuni 11 gestionnaires de sites patrimoniaux provenant de 7 pays :

Télécharger le Bilan en PDF haute résolution (13,9 Mo)

Télécharger le Bilan en PDF basse résolution (3,9 Mo)

 

Le numérique au service de l'interprétation des sites patrimoniaux

Les 15 et 16 mai, le Pôle international francophone porté par le Réseau des Grands Sites de France, et le Grand Site de France de Bibracte – Mont Beuvray (EPCC de Bibracte) ont co-organisé un atelier sur le thème "Les outils numériques au service de l’interprétation des sites et territoires patrimoniaux".

 

bibracte-atelier-mini

 

L'objectif de cet atelier était de faire réfléchir in situ les 80 participants français et internationaux (gestionnaires de sites et de musées, responsables de politiques patrimoniales, bureaux d'études…) sur la question de l'appropriation et de l'interprétation par le numérique d'un site patrimonial.

Parmi les projets présentés par les gestionnaires de sites bourguignons et l'agence On-situ, on peut citer : les galeries numériques du Morvan, l'Abbaye de Cluny – Maior Ecclesia, les e-randonnées et balades visio-guidées sur le Pays Nivernais Morvan, le film 3D "Révélation" sur le tympan du grand portail de la Cathédrale d'Autun et bien sûr les galeries numériques de Bibracte (maquette 3D, tablettes tactiles…).

Fruit d'une démarche de projet, la médiation par le numérique à vocation à renforcer le projet culturel du lieu et permettre une compréhension globale du site, sans pour autant remplacer les supports existants, ni privilégier l'outil au détriment du contenu.

« Le numérique est un support privilégié pour enrichir la relation au public, dès lors qu’il veille à valoriser le réel plutôt que de l’en détourner.» Vincent Guichard, directeur du site archéologique de Bibracte

Et comme le souligne Michèle Pasteur d'ETD, un tel projet donne une occasion privilégiée d'engager une dynamique de participation pluri acteurs, associant habitants, visiteurs, élus, acteurs du tourisme, tout en offrant l'opportunité aux autres formes de médiation d'approfondir ou de diversifier leur approche.

  •  A venir : la publication d'un document de synthèse de l'atelier dans la collection "Fil des Grands Sites"

 

 

Cet atelier a été organisé grâce au soutien de : 

Capture décran 2014-12-22 à 16.27.04

Capture décran 2014-12-22 à 16.27.14

   

Bonne Année 2014

PIF voeux 2014

Le Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patirmoniaux et toute l'équipe du Réseau des Grands Sites de France vous souhaitent une excellente année 2014. 

 

Formation internationale 2013 - Construire ensemble l'avenir des sites patrimoniaux : Elaborer et mettre en œuvre une gestion durable

Les responsables de 15 sites patrimoniaux, en Bourgogne, pour une formation internationale organisée par le Réseau des Grands Sites de France sous le patronage de l'UNESCO

Du 7 au 18 octobre prochain, 15 gestionnaires de sites patrimoniaux venus de 10 pays (Burkina Faso, Cambodge, Congo, Egypte, France, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Tunisie) se retrouvent dans le Grand Site de France de Bibracte - Mont-Beuvray, pour une semaine d’échanges et de formation suivie de trois jours en immersion dans un site partenaire.

Cette formation à la gestion des sites patrimoniaux destinée à des responsables de sites naturels et/ou culturels, ainsi qu'à des décideurs institutionnels en charge des sites se présente, non pas sous une forme académique, mais comme une formation-action, privilégiant l'échange d'expériences entre responsables de sites culturels et naturels, issus de différents continents.

Le patrimoine s'affirme comme un levier potentiel de développement local durable, notamment au travers d'une valorisation raisonnée et maîtrisée (notamment touristique), qui s'appuie sur les populations locales.

L’objectif de la formation : que chaque stagiaire reparte à la fin de la formation avec des nouvelles cartes en main pour gérer les problématiques de son site, des outils pratiques qu’il puisse à son tour transmettre à ses équipes. "Patrimoine et développement durable local", "Habitants et patrimoine", "Gérer un site : outils et métiers…" autant d’ateliers thématiques animés par des spécialistes tels que Vincent Guichard, Directeur du Grand Site de France Bibracte-Mont Beuvray, Chloé Campo - de Montauzon, Directrice de l'Association des Biens français du patrimoine mondial ou Amélie Essessé, architecte – expert auprès de l’UNESCO.

De nombreux sites du Réseau des Grands Sites de France et des partenaires de la formation s’investissent en ouvrant leurs portes aux participants : le Grand Site de France Puy Mary-Volcan du Cantal accueillera le stagiaire togolais (site de la Réserve de Faune d’Abdoulaye-Forêts communautaires), celui du Puy de Dôme (Chaîne des Puys – Faille de Limagne) le stagiaire du Niger (Parc du W), celui de Sainte-Victoire un des stagiaires français (Site archéologique de Saint-Blaise)… Ces journées en immersion permettront des échanges avec les équipes de gestion des sites, mais aussi avec les acteurs locaux qu’ils côtoient au quotidien. C'est l'occasion pour les gestionnaires de Grands Sites de France, tous très motivés pour accueillir des stagiaires, de s'ouvrir à des expériences étrangères et d'agir en solidarité avec leurs homologues internationaux.

Les participants se retrouveront à Paris pour une journée de conclusion sur les suites concrètes de cette formation, qu'ils mettront en œuvre dans leurs sites.

Vous pouvez télécharger le Bilan de la formation 2013 ici en haute définition et également en basse définition.

En complément des actions de formation, le Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux développe : - une communauté d'échanges internationale, alimentée par l'ensemble des responsables de sites - des coopérations entre sites rencontrant des problématiques similaires. Une plateforme d'échanges Internet a été créée et un centre de documentation est disponible sur http://www.polepatrimoine.org.

 

Participants de la formation 2011 devant l'Abbaye de Cluny ©LP/RGSF 2011

La Bourgogne – terre d'accueil pour les responsables de sites patrimoniaux du monde entier : La conception de l'édition 2013 de la formation "Construire ensemble l'avenir des sites patrimoniaux : Elaborer et mettre en œuvre une gestion durable" s'appuie sur l'expérience et les évaluations des précédentes sessions de formation organisées en 2007, 2009 et 2011 à Cluny (Saône-et-Loire), accueillies par Arts et Métiers ParisTech de Cluny, dans l'Abbaye, gérée par le Centre des monuments nationaux. L'ensemble des actions du Pôle international francophone de formation et d'échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux bénéficient d'un soutien primordial du Conseil régional de Bourgogne. 77 stagiaires de 33 pays ont participé aux trois premières éditions de la formation internationale (2007, 2009, 2011).

Participants de la formation 2011 devant l'Abbaye de Cluny ©LP/RGSF 2011

 

 

 

Page 2 sur 3

<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>
Création réalisation Agence Panama
Administration